Villepin ou Bayrou ?

Dominique de Villepin vient de s’exprimer aujourd’hui sur une tribune offerte par Mediapart, dans un texte intitulé «Répondre à l’appel de la France». Je trouve très salutaire pour le pays que se forme, à l’initiative de Dominique de Villepin, un courant républicain à droite issu de l’UMP qui s’oppose à Nicolas Sarkozy, en tout cas aux dérives de sa présidence, intolérables, inadmissibles, insupportables, tant en termes de justice sociale, de démocratie, de valeurs morales.

Et après tout, une division de la droite donne moins de chance à Sarkozy pour le 1er tour en 2012, mais ce dernier pourra-t-il encore, osera-t-il encore, se présenter d’ici là ?

1cb12a8822e111de967b3479ebb9b69c.jpg

J’approuve son appel à un rassemblement républicain d’union nationale, comme l’a déjà fait François Bayrou, allant des Gaullistes républicains avec Villepin à la partie du PS plus proche du centre, ouverte au dialogue, en passant par le Mouvement Démocrate, en incitant aussi le Nouveau Centre à couper le cordon qui le lie à l’UMP.

DDV reprend beaucoup de points du discours de François Bayrou (déficit, démocratie, indépendance de la justice, valeurs républicaines, justice sociale, position sur les retraites …). Je suis néanmoins étonnée qu’il prône plus de justice sociale sans parler de la remise en cause du bouclier fiscal. C’est sans doute parce qu’il l’a lui-même mis en place sous la présidence Chirac (à 60%) avant que Sarkozy baisse le seuil à 50% ?

J ‘aimerais beaucoup qu’il nous explique les éventuels points de désaccord avec François Bayrou, ce serait plus clair pour nous citoyens. Je constate en tout cas que, même s’il n’est jamais trop tard pour bien faire, pendant qu’il était au pouvoir D. de Villepin a laissé filer le déficit, il a mis en place le bouclier fiscal, il n’a pas valorisé suffisamment les petites retraites, il n’a pas proposé à l’époque de plus taxer le capital et en général de rendre la fiscalité plus juste, il n’a pas rendu la justice vraiment indépendante, il n’a pas proposé une loi électorale juste (introduction de 50% de proportionnelle à l’Assemblée comme en Allemagne par exemple), il n’a pas franchement soutenu les PME et l’innovation …S’ils sont maintenant d’accord sur le fond, sur les idées, en tout cas sur l’essentiel, ils devraient se mettre ensemble et il ne resterait qu’à départager deux personnalités en vue de la présidentielle …

Concernant l’homme lui-même, qui a du panache, de l’élégance, de la classe, du verbe, de la culture, de vraies valeurs républicaines et un certain sens du sacrifice pour la France qui sied à l’homme d’Etat, plusieurs choses lui manquent néanmoins à mon avis :

1- la simplicité, l’authenticité, la proximité du peuple, des gens « d’en bas » (je déteste ce terme !). Bayrou a été vraiment paysan, est issu d’une famille très modeste (et néanmoins très cultivée, son père récitait Virgile en latin en revenant des champs sur son tracteur, bibliothèque truffée de vieux bouquins depuis plusieurs générations …). Mélenchon a aussi cette chaleur humaine, ce contact, cet amour des gens que je ne sens pas deVillepin qui reste un aristocrate, un représentant de l’élite intellectuelle du sérail de l’ENA, de la grande bourgeoisie, pas celle arriviste du bling-bling et de l’argent, mais celle d’une classe dominante qui reste entre-soi ;

2- le sourire et la chaleur humaine. Quand il arbore un sourire, il est crispé et l’oeil reste glacial. On dirait un aigle. Certes un bel aigle royal (sans jeu de mot sur Ségolène), mais bien celui d’un oiseau de proie. Il manque de chaleur humaine et paraît assez hautain. Moi, je ressens un être et en particulier un homme au regard et à la voix. Regardez-le bien dans les yeux quand il parle, observez la cohérence entre le regard, le sourire et les mots. Puis fermez les yeux et oubliez le fond, le sens des paroles. Ecoutez la musique des mots, le timbre, le souffle, la vibration. Ils révèlent souvent une personne. Par exemple, ce bégaiement sous contrôle de François Bayrou, détecté par de petites traces, ponctué parfois de « heu », me plait beaucoup. Il tempère le rythme de la parole en révélant une force psychique qui force le respect tout en dévoilant une petite faiblesse qui l’empêche d’être prétentieux. C’est une faiblesse apparente qui donne du charme et une force intérieure ;

3- la confrontation aux urnes, la reconnaissance des électeurs. Villepin n’a JAMAIS été élu, ni au niveau local, ni territorial ni national. Nommé conseiller, puis secrétaire général de l’Elysée, Ministre, mais jamais élu. Ce n’est pas obligatoire pour se présenter à la présidentielle, mais bon …

4- le travail en équipe, les amis. Je l’ai toujours vu seul. Même si des gens le soutiennent parmi les députés UMP et bien qu’il ait des fans, je ne l’ai jamais vu « travailler vraiment en équipe », soutenir des amis politiques en campagne (à part Chirac). J’ai entendu François Bayrou appeler aussi au rassemblement et citer nommément Villepin, de même que Peillon, Valls, DSK pour appeler à travailler ensemble. Villepin aussi souhaite un rassemblement et il ressort dans son discours une partie du discours de François Bayrou, mais alors pourquoi ne le rejoint-il pas directement ? Pourquoi n’appelle-t-il pas clairement le Nouveau Centre dans ce rassemblement ? Peut-il nous expliquer ce qui le différencie de François Bayrou pour qu’on puisse y voir plus clair ?

5- l’humour. Certes ce n’est pas indispensable, mais il se prend un peu trop au sérieux. Il n’est pas drôle. Sa grandiloquence est un peu agaçante. Qu’il prenne exemple sur Obama, qui sait être élégant, sérieux et aussi avoir la pointe d’humour qui détend et permet de prendre du recul !

Bon, j’espère que si Dominique de Villepin lit mon billet, il ne sera pas vexé ni peiné de mes critiques et en prendra « de la graine » …

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *